Le risque d’ostéoporose variable selon le dosage des statines !

Oct 30, 2019 par

Selon les estimations, près d’un Français sur 5 présente un taux trop élevé de cholestérol. Les statines, principale classe de médicaments hypocholestérolémiants, sont largement prescrites pour aider les patients à réduire leur taux de cholestérol et ainsi leur risque cardiovasculaire. Mais quel est l’effet des statines sur le risque d’ostéoporose ? Des chercheurs se sont récemment intéressés à cette question.

Statines

Hypercholestérolémie et statines

L’hypercholestérolémie est considérée comme l’un des principaux facteurs de risque cardiovasculaire. Pour diminuer le taux de cholestérol, les statines sont largement privilégiées. Plusieurs millions de personnes en France sont ainsi traitées par ces médicaments.

Pourtant, les statines sont souvent montrées du doigt, en raison d’un risque d’effets secondaires importants. Récemment, des chercheurs autrichiens ont étudié le lien possible entre la prise de statines et le risque d’ostéoporose. Un risque qui pourrait venir allonger la liste des effets indésirables de ces médicaments largement prescrits.

Un lien entre statines et ostéoporose

Les chercheurs ont utilisé les données de près de 8 millions d’Autrichiens suivis en 2006 et 2007. Ils ont divisé les patients traités par statines en plusieurs groupes, en fonction du dosage des statines. Puis ils ont examiné le lien possible entre prescription et ostéoporose.

Les statines ont la propriété de baisser le taux de cholestérol, en inhibant la synthèse de ce lipide, pourtant essentiel au bon fonctionnement de nombreux processus physiologiques. En effet, le cholestérol est l’un des principaux constituants des membranes cellulaires, mais il est aussi le précurseur de certaines hormones, dont les hormones sexuelles. Or les hormones sexuelles jouent un rôle déterminant dans le risque d’ostéoporose, en particulier chez les femmes.

Les résultats de l’étude ont montré l’existence d’un lien entre les statines et le risque d’ostéoporose. Mais ce lien est étroitement dépendant de la dose de statine :

  • A faible dose, les statines pourraient protéger contre la diminution de densité osseuse, caractéristique de l’ostéoporose ;
  • A forte dose, les statines augmentent au contraire le risque d’ostéoporose. Et plus la dose est forte, plus le risque est élevé.

Un dosage inférieur à 20 mg pour limiter le risque d’ostéoporose

Selon les chercheurs, un tel effet des statines sur le risque d’ostéoporose pourrait s’expliquer par l’impact des médicaments sur les hormones sexuelles. En réduisant le taux de cholestérol, les statines pourraient réduire les taux d’estradiol et de testostérone, ce qui aurait un effet négatif sur la densité osseuse. Schématiquement, les statines agiraient comme la ménopause, lorsque les taux d’estrogènes diminuant, le risque d’ostéoporose augmente.

En pratique, les doses les plus faibles de statines (10 mg) exercent un effet protecteur vis-à-vis de l’ostéoporose. Pour les doses de 20 mg, la tendance commence à s’inverser. Puis au-delà de 20 mg, ces médicaments augmentent le risque d’ostéoporose, avec un effet dose. Par ailleurs, certaines statines semblent plus augmenter le risque d’ostéoporose que d’autres, en particulier :

Un compromis semble donc à trouver avec les statines, entre réduction du taux de cholestérol et augmentation du risque d’ostéoporose.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– PDiagnosis of osteoporosis in statin-treated patients is dose-dependent. Leutner. Consulté le 22 octobre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.